Freud a t-il tout prévu ? (10)

Il me semble que, depuis plusieurs nuits, mon inconscient – parce que ma vie quotidienne serait épargnée soudain de centaines d’interactions et bousculades ? – devient binaire, à produire des rêves simples, qui se déroulent selon un seul et même thème, sans ces rebonds surréalistes qui font passer d’un truc à l’autre, quand on le raconte et qu’on dit par exemple « Et puis là, je sais pas comment, ni pourquoi, je me retrouve dans le placard alors que deux secondes avant j’étais au milieu de l’océan… » et bien maintenant dans mes rêves, je reste dans une même histoire tout du long, et même quand je me réveille et me rendors, mon récit onirique simplifié se poursuit tranquillement, presque linéairement, et je commence à trouver ça intéressant et même plutôt reposant.

Sauf cette nuit : j’ai rêvé que les seuls endroits ouverts sur terre étaient des clubs échangistes, soit l’absolu contraire du geste barrière.

Lire toutes les chroniques isolées

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :