Le schéma philo-sophique de la Surprise

La surprise est un mot qui décrit un état dans lequel l’émotion ressentie est forte. C’est aussi le nom qu’on donne à ce qui déclenche cet état. La surprise est donc à la fois contenant et contenu, état et action. Elle peut être bonne ou mauvaise, en tout cas elle va toujours « à l’encontre de la réalité qu’on se faisait d’une situation ».

Je réfléchissais à ça… À la surprise qui arrive et qui vient modifier complètement ce qu’on croyait, ce qu’on attendait ou ce qu’on n’attendait pas. En littérature et plus précisément en « schéma narratif », on appelle ça l’élément perturbateur, en gros le truc qui déséquilibre le reste. Mais déséquilibre ici ne veut pas dire que l’équilibre rompu était le BON équilibre. Cela renvoie à une situation considérée comme stable… Stable, ça peut être chiant, désagréable, inconfortable, familier, faussement agréable. Stable ça peut être un « c’est mieux ça que rien», l’illusion du tutti va bene…

Il y a plusieurs catégories de gens face aux surprises :

  • Certains sont impatients. Ils finissent par douter qu’il se passe un jour quelque chose (un prince charmant, une princesse charmante, que votre supérieur hiérarchique se pète la jambe dans l’escalier laissant ainsi la place quelques mois, juste le temps de prouver votre valeur, un rien mais un rien qui viendrait remuer l’encéphalogramme plat d’une existence routinière, etc…). Restez confiants, ce sera bientôt votre heure.
    En attendant, gardez vos forces, ne les gaspillez pas à vous dire « Mais pourquoi rien ne change ? Pourquoi rien n’arrive ? », ça vient, ça va venir, c’est quasi un truc mathématique. Et quand ça arrivera, vous aurez besoin d’un peu d’énergie car vous allez voir (j’imagine que vous avez fini par oublier ce que ça faisait une surprise) un événement perturbateur ça dépote grave ! Et là, vous faudra être costaud pour tanguer dans les remous de la surprise et surtout avoir la tête froide pour bien gérer le courant nouveau créé par la surprise.

Moralité : transformez votre impatience en patience et reposez-vous… C’est un temps tout tranquille qui vous est offert et que peut-être un jour vous regretterez…

  • Certains ont déjà eu, hélas, des surprises mauvaises et pataugent encore dans les méandres de cette nouvelle réalité ainsi pertubée. Le propre de la surprise, c’est que nous n’avons aucun pouvoir dessus. Elle arrive quand elle le décide, on ne pouvait pas la deviner (sinon ça ne serait pas une surprise, cqfd) : nous ne maîtrisons rien. Donc autant l’admettre. Elle est là, c’est un fait. Elle est désagréable, c’est un autre fait. OK. Concentrons-nous alors sur cette nouvelle réalité qui nous tombe dessus. Les choses ont changé, les équilibres se sont déséquilibrés, les situations stables se sont légèrement modifiées. En littérature toujours, l’élément perturbateur est invariablement suivi par une série de péripéties, péripéties qui débouchent sur un élément de résolution, résolution qui amène à une nouvelle situation stable appelée situation finale… (oui, c’est en gros totalement calqué sur le schéma d’une vie).
    Donc, vous l’avez constaté après votre mauvaise surprise, il y a eu un certain nombre de péripéties (appelées aussi bouleversements désagréables), et vous êtes peut-être au bord de l’élément de résolution… Moment pas très agréable d’ailleurs, car plein de doutes et de questions, on ne sait pas quoi faire. Et c’est là qu’une nouvelle surprise en général intervient ! Oui, oui, je vous assure, la vraie bonne surprise adore venir vous surprendre en plein marasme, pile quand vous ne croyez plus en rien, quand justement vous vous dites :« Que rien n’arrive finit par m’aller très bien, je suis fatigué et je n’aurai pas la force ni l’envie qu’il se passe quelque chose, même quelque chose de bien. » En fait, vous êtes de mauvaise foi, mais vous êtes épuisé donc ça se comprend très bien et on vous pardonne.
    Bref, entre ce sombre et éreintant moment des péripéties et la lumière qui vous guide en terre stable à nouveau, il y a ce moment (plus ou moins long) de doute… Restez zen, la surprise approche et elle aura besoin de toute votre énergie pour être vécue intensément.

(je précise que la dernière à qui j’ai dit ceci, s’est mariée 1 an plus tard…)

Synthèse : L’avantage de la surprise, c’est qu’elle ne prévient pas mais qu’elle arrive toujours. Effectivement elle peut être bonne ou mauvaise, elle alterne dans un désordre apparent le Ça fait du bien et Ça fait du mal, elle n’a aucune préoccupation d’ordre moral, et elle ne soucie pas de savoir si on mérite ça plutôt que ça.
Une situation stable ne l’est donc jamais très longtemps. Pour les impatients, c’est difficile à admettre mais c’est un fait : il se passe toujours quelque chose !