Ça pourrait s’appeler voyage(s) en Alsace… (Région qui dépayse forcément la bordelaise que je suis)

Je n’allais pas là-bas par hasard. Il y avait le vernissage ce 11 mars de mon peintre préféré.
Lexa, moitié sud-moitié alsaco, qui expose en Allemagne, à Karlsruhe.

En vrac :

  • soirée dans une winstub entourée de la bande d’amis, une sorte de dream team strasbourgeoise parmi lesquels on retrouve une célèbre modeuse-maman-blogueuse.
  • Le périple (avec une autre blogueuse-reine de la mosaïque et du Cœur de secours) vers l’Allemagne, les émotions qu’on a quand l’homme qu’on aime est le héros d’un soir, avec la fierté et tout cet aboutissement enfin là sous les yeux.
  • Voyages en montagne, de la neige, le Mont Saint-Odile et sa source miraculeuse spécialisée dans les guérisons des yeux (font ça bien les chrétiens).
  • Une cigogne sous surveillance, dont l’image est projetée en direct sur 2 écrans plats à l’intérieur de La halle aux blés, bar-resto d’Obernai. J’ai donc vu une cigogne en mangeant un (une ?) bretzel. Je n’y peux rien, ce ne sont pas des clichés, mais des réalités.
  • Et puis, je suis allée dans le camps de concentration du Struthof… Mais ça, je le raconterai à part. Parce que c’est vraiment à part.

Rédigé par sophie

Auteure et rédactrice.

(3 commentaires)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s