Texte 3 ≈ Sortir du vide ≈ journal vrai/faux de Sophie Poirier ≈   Impossible de franchir le vide. Suis restée de l’autre côté, désespérément. (…)


Impossible de franchir le vide. Suis restée de l’autre côté, désespérément.

J’ai remarqué que quand je parlais toute seule à voix haute, c’est que je ne me supportais plus.
Et qu’il a suffit que je change de chaussures pour aller mieux.

Discussion avec B. :
« Un écrivain, c’est pas Musso. Je suis désolé ! Un vrai écrivain, c’est Yves Bonnefoy, c’est François Nourrissier… »
Je n’ai jamais lu aucun des deux vrais écrivains.
Ni le faux, d’ailleurs…


≈ lire l’ensemble des textes de Sortir du Vide

Rédigé par sophie

Auteure et rédactrice.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s