Au sujet des roms, j’ai déjà écrit ici plusieurs fois, pour parler surtout de ceux qu’il m’est donné de connaître : des saltimbanques, des forains, quelque nomade cher à mon coeur…
Me choque-dérange toujours autant la juxtaposition du mot Problème avec le mot Rom. Pareil avec l’immigration. Comme à force la connotation devient le mot entier, comme à force on oublie (c’est fait pour ça) quels sont véritablement les problèmes  (le problème de la finance, le problème de l’élite aussi, ce ghetto).

Samedi soir, avec ma copine, nous prenons le tram qui nous emmène jusqu’à l’arrêt Buttinière.
Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est sur la rive droite de la Garonne, face à Bordeaux. Il y a entre le Pont de Pierre et cet arrêt (à côté duquel se trouve la salle de concert Le Rocher qui fuit beaucoup les soirs d’anniv) (ceci est une private joke), donc pour y aller, il y a ce qu’on appelle la côte des 4 pavillons, elle est très longue et elle grimpe sacrément.

On les a remarqués en descendant du tram.
Ils sont 4 : 2 garçons d’une dizaine d’années avec 2 petits vélos, 1 petite fille qui doit avoir 6 ans, elle a les pieds glissés dans d’énormes Crocs trop grandes pour elle, et un bonhomme haut comme trois pommes de 3 ou 4 ans, pieds nus. Il fait nuit, il est 20h. Et quand même ce petit bonhomme qui marche pieds nus…

Leur jeu consiste à descendre cette pente de fou.
Les grands ont les vélos en main : la fille derrière (elle a enlevé les chaussures) l’un, le petit garçon minuscule sur le guidon de l’autre.
À gauche, la route. À droite le tram. Au milieu la piste cyclable et eux, la nuit, à toute vitesse, le tout petit qui doit sacrément s’accrocher pour pas s’envoler.
On reste bouche bée.
Se mélangent en vrac dans la tête : la liberté qu’ils ont, le jeu vieux comme le monde du vélo dans les descentes interdites, mais si petit, si pieds nus ! Et le danger évidemment, mais cette descente, cette descente à toute berzingue, quelle ivresse ça doit être !

Question : Comment ces enfants pourront rester immobile ensuite sur une chaise d’école ?
Autre question : On veut qu’ils s’intègrent, mais s’intégrer à quoi et à qui ? Et pourquoi vouloir ça ?

Autre question bis : Étant donné Léonarda et sa famille renvoyées de France, comment ça va la france et toi, mieux ?

©sabineweiss http://www.mep-fr.org/evenement/sabine-weiss/
©sabineweiss
http://www.mep-fr.org/evenement/sabine-weiss/

Rédigé par sophie

Auteure et rédactrice.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s