je veux un vrai président (sans part d’ombre)

En son for intérieur aucun homme ne condamnera vraiment l’autre homme qui sommeille en chacun, même en président, de n’avoir pas résisté au charme de cette jeune femme.
Et après tout, c’est vrai, ce que fait chacun avec ses fesses on s’en fout.

Sauf que.
Un président est : une fonction haute. Qui exige, le temps du mandat, enthousiasme et sang-froid, tête claire et sur les épaules, énergie et sérénité. Entre autres.
Je pose la question toute bête : est-ce qu’un homme qui tombe amoureux va rester concentré ?
S’il a des ailes qui lui poussent (l’amour…) pour l’instant, ça s’est moyennement vu. Dommage, c’était le seul intérêt pour nous.

Autre question : est-ce qu’un homme qui trompe sa femme/compagne ne prend pas le risque de perdre du temps et de l’énergie en explications, stratagèmes et autres mensonges ?
Franchement, est-ce qu’il ne pouvait pas attendre un peu pour vivre des trucs romanesques et secrets…
À la place qu’il occupe, on est censé être raisonnable, non ?

Donc on s’en fout pas.
Je ne lui demande pas d’être moine.
Mais de prendre un peu de hauteur le temps de nous amener là où il avait dit qu’il nous amènerait (même si ça en prend de moins en moins le chemin) et de se concentrer un peu plus sur NOS affaires communes ?
Parce que là, maintenant, c’est malin, il va devoir gérer une femme trahie (publiquement en plus), une autre délaissée (quelque temps, obligé) + la presse surexcitée… et à mon avis, la France à côté, ça va lui paraître fastoche !

Nous, par contre, on risque d’avoir de plus en plus de mal à aller voter .

 ———-
Sur le même sujet (ou presque) : DSK (mot clé)
Ma part d’ombre sous les projecteurs