Je vous voeux rien, je vous souhaite TOUT.

C’est quasi le dernier jour. Selon une tradition qui vient d’on ne sait où, la bonne année se clôt au 31 janvier. Après c’est chacun sa croix, et on sera là pour se serrer les coudes.
S’il y a bien un truc couillon dans notre vie sociale, c’est ce truc de « Bonne année » qui n’a aucun pouvoir, aucun effet, aucun intérêt, et qui n’engendre même pas des conversations intéressantes puisque tout le monde se le dit par politesse ou pire : par réflexe. Comme on demande si ça va et qu’on est déjà parti quand l’autre nous répond que non pas tellement…
Aussi pour saluer 2014, j’ai choisi de prendre les choses autrement : plutôt que la vouloir bonne, essayons de la faire expérimentale.
Expérimenter, ça me semble bien plus excitant que des résolutions. (ça, vraiment, j’aime pas du tout : se résoudre à) (j’avais écrit ce texte sur les résolutions en janvier 2009 et depuis je n’en prends plus du tout)

Première expérience tentée et approuvée : goûter un truc que je n’avais jamais goûté.
Hier soir, à 43 ans, j’ai mangé un litchi pour la première fois de ma vie.
(je sais c’est un peu saugrenue comme phrase) (mais c’est là tout mon bonheur) (j’entends d’ici ceux qui aiment tout essayer, et qui se sont pressés gourmands à tout vouloir tenter. Moi je prends mon temps, étalant sur la vie entière des multitudes de premières fois, stupides et étonnantes à la fois. Oui je fais le pari d’une vie qui va durer, alors pour mes 95 ans j’essaierai des choses aussi variées que manger un escargot et prendre une ligne de coke. Ça me fera des trucs plus marrants à vivre que regarder l’arrière petit-fils de Drucker, vous en conviendrez.)

Quant au bilan goût du litchi : pas mal, sucré, texture douce, rapport quantité à manger/temps à décortiquer : frustrant. (un peu comme les grenades je trouve) (autre expérience tentée par un membre de ma famille ce même soir avec le litchi : le noyau explose comme un pétard si on le jette dans le feu) (vous voyez, nous sommes une famille assez formidable qui s’amuse avec pas grand chose)

Autre expérience envisagée (trouvée dans un texte d’un philosophe dit « positif ») :
« Tous les soirs pendant 15 jours, pensez à 3 choses agréables qui vous sont arrivées dans la journée. Revoyez la scène longuement tout en respirant profondément. Au bout des quinze jours, vous verrez, il se passe quelque chose de plus fort… »
Bingo le philosophe ! Ce « plus fort » mystérieux, ça m’a carrément intriguée…
J’ai donc commencé avant-hier soir et l’exercice n’est pas facile du tout ; hier soir j’ai oublié donc je repars à zéro ce soir.
Tout l’enjeu d’une expérience est là : aller au bout de l’inconnu.

(j’aimerai pouvoir comparer et échanger sur cette expérience très new age, et comme je débute en lotus attitude, si parmi vous certains voulaient essayer aussi ça serait sympa. On partagera ensuite nos impressions, les chakras bien ouverts, ça sera fun j’en suis sûre. En plus, si on attaque ce soir, dans 15 jours c’est mi-février, autant dire qu’on sera dans le dur de la déprime hivernale, donc ça pourrait pas nous faire de mal d’avoir des choses marrantes à nous raconter.)

Aussi vous voyez, je démarre 2014 en vous offrant généreusement des pistes à suivre (ou pas) pour ne pas rester sur vos acquis et vos traditionnelles résolutions option perfection : je ne vous souhaite que des expériences à faire…

IMG_2644