UN AUTEUR POUR VOS PROJETS

La question du « métier d’écrire » se pose souvent, alors que c’est sans doute l’art qui se fait le plus en silence & sans intermittence. Et puis quelle différence entre rédacteur, auteur, romancier, écrivain ?

Un rédacteur = rédige. Il écoute/lit (le mieux possible) et construit un texte selon des critères précis (donnés dans un brief) définis par un client : nombre de signes (longueur du texte), ton, champ lexical, objectif de la publication, destinataires, web, print etc
Le rédacteur « disparaît » (plus ou moins) derrière le propos : par exemple, il est demandé à celui qui rédige dans un document municipal (encore plus en période électorale puisque c’est réglementé) d’être attentif et mesuré. Le talent du rédacteur sera de n’exister pas tout à fait… Plutôt messager,  il s’agit de produire un texte clair, intelligible pour rendre compte, traduire en quelque sorte.
Le rédacteur est alors celui qui aide à dire.
> voir mon CV

Un auteur = écrit.

L’étymologie est complexe mais globalement l’idée retenue aujourd’hui induit la notion de création et d’artistique.
Il s’agit d’apporter sa « signature », une façon de dire les choses, un regard.
La liberté est plus grande, la commande souvent plus artistique.
Voir quelques exemples : Guide Michelin / Chronique mensuelle Déambulation pour JUNKpage / Biennale panOramas 2012 « Comment la parole » / Rosa Pink : fiction-exposition
/ Sortir du vide / Chroniques du Bulot / Un texte au hasard /

Un romancier = raconte
On bascule dans l’imaginaire, le récit…
La libraire a aimé : mon premier roman publié.
Mon père n’est pas mort à Venise : mon deuxième roman publié.

Un écrivain = a son oeuvre toute entière.
Ce qui est certain, c’est qu’on ne l’est pas déjà, de fait, avec un ou deux livres derrière soi. On le devient, on y travaille lentement, on verra ce qu’on sera (à la fin).

Tout ça se mêle et se nourrit. Évidemment, les cases font radicales alors que, dans la vie, c’est plus souvent du mélange : ce que j’appelle L’expérience du désordre.