Cargo culte (7)

Dans le ciel bleu, un immense bleu au-dessus de la tête, je suis allongée, je regarde ce grand ciel bleu, c’est bleu de chez bleu, j’écoute les insectes, les oiseaux, les voisins, celle qui tousse, le bébé, le bricoleur, le bavard, je pense à quoi ? je ne sais même pas, que c’est dimanche, dimanche comme samedi, dimanche comme lundi, 3 jours que j’ai décidé de faire une tarte aux pommes, je progresse j’ai fait la compote ce midi, on verra si je fais la pâte d’ici ce soir, on la mangera peut-être mardi, on sera encore là de toute façon, au même endroit, le ciel bleu sans aucune traînée de fumée, rien qui quadrille.
Je n’aurais jamais cru le vivre un jour, le ciel sans avion.

Quand apparaît soudain une fumée blanche qui vient rompre le bleu, je suis presque à crier : Viens voir y’en a un !
Et je pense à la chanson de Gainsbourg.
« Je sais moi, des sorciers qui invoquent les jets… »



Cargo culte, à écouter ici

Lire la première
Lire le Prologue
Lire la précédente
Lire la suivante
Toutes les chroniques isolées

(2 commentaires)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :