Qu'est-ce que tu cherches, toi ? (6)

Quand on a un blog, on a des statistiques sur le nombre de vues/visites, à quelle heure publier son billet, etc, et aussi les mots clés avec lesquels certains sont arrivés sur le blog. Ces mots clés, ça vous remet vite l’ego du blogueur au placard. Les lecteurs ne sont pas venus là pour vos beaux mots mais parce qu’ils cherchent Pénis Bulot ou Bulot sexualiter ou Baise en désordre, ou String qui remonte et les voilà ici. J’imagine leur déception…
Souvent, il y a écrit termes de recherche inconnus.
Dans la vie habituelle, je ne passe pas mon temps à regarder ces détails, mais là, vous voyez ce que je veux dire, du temps j’en ai. Alors, j’ai jeté un oeil approfondi aux mots-clés récents.

Sculpture Dauphin saint-André de Cubzac
Pour celles et ceux qui connaissent, ce n’est pas absurde comme recherche. Je comprends que ça surprenne les autres. À l’entrée de la ville de Saint-André de Cubzac, il y a un rond-point avec, planté sur un piquet, un dauphin et son bonnet rouge. Nous sommes loin de la mer pour une évocation maritime, sauf que le Commandant Cousteau est né dans cette commune girondine. J’avais écrit une déambulation sur les ronds-points, c’est ainsi que je l’ai découvert.
Quelqu’un, quelque part, aura donc résolu le mystère du dauphin en venant sur mon blog. C’est mieux que rien, même si pas d’utilité publique non plus, n’exagérons pas.

sophie poirier synesthésie
Mais qui me prend pour une folle ? J’étais un peu choquée sur le coup. Et puis, j’ai lu la définition. Trouble de la perception sensorielle dans lequel une sensation normale s’accompagne automatiquement d’une sensation complémentaire simultanée dans une région du corps différente de celle où se produit l’excitation ou dans un domaine sensoriel différent.
Bon, je préfère considérer que je ne suis pas la Sophie Poirier concernée par ce mot-clé. Je n’ose pas imaginer qu’il existe quelqu’un en France qui voudrait vérifier, via un moteur de recherche, si j’ai des sensations complémentaires à celle que j’ai dans ma région du corps différente de. Bref, c’est chiant.
Celui qui a cherché ça, franchement, il a du temps à perdre aussi. Je ne le salue pas.

il aimait déambulait le long des allées du marché
Ça sent la nostalgie… Un rêveur. Il a sûrement trouvé de quoi se promener dans mon blog. Je l’imagine, dans les allées de mes chroniques, arpenteur-lecteur…
Il a fait une bonne grosse faute d’orthographe mais on s’en fout, parce qu’il aimait déambulait et moi aussi.

Avant-hier : Désordre c’est fini.
Là, je ne sais pas qui a ce genre d’utopie, mais c’est carrément pas réaliste, reviens sur Terre mon ami, mon amie. M’est avis que ça ne fait que commencer, que si nos confinements respectifs donnent l’illusion de l’ordre, chacun bien rangé dans son placard, il serait audacieux de croire que la fin du désordre fut venue ou pour bientôt.

Et puis hier, j’ai bien aimé.
Trois mots clés sur une même ligne : une fille fesses librairie.
Toute une histoire…

(2 commentaires)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :