la nuit je visite (3)

Il dit au micro – il est 3h45 – le château est un langage.
Moi je me suis couchée tôt, sonnée, tous les soirs ça fait un peu cet effet pour l’instant, alors la nuit je me réveille. France Culture pioche dans ses archives. L’émission que j’écoute à 3h45 s’intitule Lieux de mémoire Les châteaux de la Loire. Nous sommes à Chambord et l’homme qui fait la visite semble érudit mais pas trop, il raconte, ce château en craie blanche qui devait être étincelant, que derrière cette construction il y a une pensée, peut-être celle de Léonard de Vinci, on le saura un jour pense-t-il, qu’un visiteur avait remarqué que ce château c’était un escalier vers des terrasses.
À la fin, il explique que certains guides ont développé une relation amoureuse et délirante avec le château, envoûtant.
Je me suis rendormie en pensant que je ne connaissais pas du tout les châteaux de la Loire.

Deux jours de confinement et j’ai envie de visiter Chambord.
Je crains le pire.

Lire les autres textes des Chroniques isolées (confinement spirit) ici